PROGRAMME PRIMAVERA BOGOTA 2011

Primavera et les enfants

Projet d’insertion éducative et culturelle

Le travail avec les enfants a commencé le 2 mars, avec l’inscription de 28 enfants. Tout au long de l’année, ils ont réalisé des activités pédagogiques, du lundi au vendredi de 8h30 à 11h30.

Le premier trimestre a vu la poursuite des accords conclus en 2010 avec l’Université Nationale, portant sur les programmes « Education des Enfants » et de « Psychopédagogie ».


Avec cet appui, Primavera a réalisé avec les enfants un travail sur les aptitudes sociales avec le projet Cultives. Cependant, l’action la plus significative a été l’attention portée à chacun des enfants en vue de renforcer leurs aptitudes à l’estime de soi, à la gestion des conflits, à la maîtrise des émotions et des comportements, au leadership, à l’élaboration d’un projet de vie, etc. Cela a eu une incidence très positive sur les enfants au plan personnel et relationnel. L’accompagnement scolaire et ludique du deuxième semestre s’est fait sous la direction d’un enseignant recruté par Primavera.


70% DES ENFANTS QUI ONT MENÉ LE PROJET AVEC L’ASSOCIATION JUSQU'A SON TERME ONT INTEGRE UN NIVEAU SUPERIEUR AU COLLEGE ET 3 D’ENTRE EUX ONT ETE DISTINGUES PAR UNE MENTION D’HONNEUR.

Projet de formation culturelle

Ce projet, initié en 2010, a comme objectif de créer un lien entre les enfants et les jeunes du secteur qui ne participent pas au programme de ré-scolarisation, à travers des activités ludiques, artistiques et pédagogiques. Il a pu bénéficier, pour la première fois cette année, de l’aide d’universitaires qui ont dirigé les programmes.

Pendant le mois de septembre, les efforts vis-à-vis de l’Université Distrital ont été multipliés. Ils ont eu pour résultat la contribution de 2 stagiaires : Roman Amilcar et Diana Salas. Etudiants en dernière année d’art plastique, ils se sont investis en mettant en place des ateliers avec les enfants, autour du projet « Les objets de mon quartier ». Le projet s’est déroulé sur 8 journées au cours desquelles les participants ont découvert et appliqué différentes techniques artistiques.


A l’issue de cette période, les 10 enfants qui avaient participé régulièrement ont réalisé une exposition de leurs œuvres à l’école, pour leurs parents, les enfants et les membres de Primavera, à l’occasion de la fête de fin d’année 2011. Toutefois, dans une moindre mesure, ceci a mis en évidence quelques situations de conflit familial chez les enfants.


Cet ensemble d’activités avait pour but de promouvoir des espaces de formation et d’organisation productive des femmes et des hommes du secteur. Le groupe a été très actif en 2011 et particulièrement dynamique au deuxième semestre.
Même si seuls les programmes de formation en art, métiers d’art et agriculture urbaine avaient été envisagés, au fil des mois de nouveaux projets de formation apparurent. Même s’ils n’étaient pas directement centrés sur l’économie, ils furent très productifs tant sur le plan personnel qu’organisationnel.
On peut citer : « La stratégie d’être heureux » de l’hôpital d’Usme, « Les consultants d’entreprise » et les ateliers de « Politique publique de la femme et équité de genre » de la municipalité d’Usme. Ces projets ont contribué, par l’apport de chaque programme, à fédérer un groupe de 15 adultes (majoritairement des femmes).


Primavera et les familles

Accord de mise en œuvre d’un bureau de conseil

Afin de promouvoir une meilleure qualification et un accompagnement des personnes du secteur détentrices de petits commerces ou de projets liés à la production, nous avons obtenu, depuis le 1er semestre 2011, la mise à disposition de professionnels de l’administration des entreprises, en accord avec l’université Colegio Mayor de Cundinamarca.

Les femmes ont bénéficié d’un conseil personnalisé pour le lancement de leur commerce. Chaque semestre, 8 personnes ont participé, avec des projets de production dans la confection, l’artisanat ou le commerce de pleurotes. A la fin de chaque semestre, les entrepreneurs ont été invités à l’université pour une cérémonie de remise de diplômes, accompagnée d’une vente de produits. Cet accord est toujours en vigueur en 2012.


Formation à l’agriculture urbaine

Au cours des mois d’avril, mai et juin, des ateliers de formation à l’agriculture urbaine se sont déroulés au siège de Primavera. Ces ateliers, animés par des techniciens du Jardin Botanique de Bogota et proposés aux hommes et aux femmes du secteur, ont connu une participation moyenne de 15 personnes lors des premiers ateliers.

Ce programme a été le premier à inviter des personnes du quartier à participer aux activités proposées par Primavera.


Formation « Stratégie du vivre mieux » – Hôpital d’Usme

Dans le cadre de son travail communautaire, l’hôpital dirige « La stratégie pour être heureux ». Il s’adresse à un groupe de 10 personnes, travailleurs intermittents ou précaires, qui ne disposent ni du temps ni de conseils pour s’informer sur leur santé.

Durant les mois d’août, septembre et octobre, 3 professionnels - psychologue, travailleur social de la nutrition, spécialiste de la thérapie physique - ont réalisé 12 sessions.


Ils ont abordé des thèmes tels que les propriétés des aliments, les bonnes habitudes alimentaires, les régimes selon les âges, les aliments et la maladie, la gestion des émotions, la communication, la résolution de conflits, l’accès aux services de santé, les exercices quotidiens… Ces séances étaien suivies d’analyse et de discussion entre les participants.


Formation « Tricotage d´écharpes et point de croix »

Au 2ème semestre, nous avons renouvelé les ateliers d’art et métiers d’art animés chaque année par Gloria Chacon. Le programme de formation s’est centré sur la confection d’écharpes de laines variées et la broderie au point de croix. Les ateliers ont reçu un très bon accueil, ce qui a permis de créer un groupe de 10 femmes, dont la majorité avait déjà réalisé ce genre de travaux pendant leur enfance ou leur jeunesse, quand cela s’apprenait à l’école. Comme ces produits peuvent être réalisés en 2 jours et sont d’un usage courant, les femmes ont commencé à en vendre dès le début de leur formation. Une par une au début, puis, quelques temps plus tard, certaines ont acheté leurs propres laines et confectionné leurs produits chez elles. Les ateliers ont pris fin en octobre, mais les femmes ont continué la confection de manière indépendante.



Formation « Politique publique de la femme et équité de genre »

En novembre, la municipalité d’Usme a proposé de participer à un projet visant à former les femmes et les hommes aux droits des femmes, et, plus globalement à favoriser l’appropriation de la Politique publique de la femme et l’équité de genre.

A l’issue des formations, le groupe pouvait présenter une initiative susceptible de contribuer à la reconnaissance des femmes et à la garantie de leurs droits économiques et culturels.


Comme la majorité des femmes avait participé aux formations à l’art et à l’agriculture urbaine, il a semblé naturel que le projet tourne autour de l’insertion économique des femmes basée sur l’élaboration et la commercialisation de produits qu’elles réalisaient déjà, tels que les écharpes, les colliers et accessoires ainsi que les crèmes de soins. A cela s’est ajoutée une composante de santé et d’épanouissement personnel, ainsi que d’autres activités de sensibilisation des autres femmes, hommes, petits garçons et petites filles de la communauté à la violence faite aux femmes.


CE PROJET A ETE PRESENTE A LA MUNICIPALITE ET S’EST VU ATTRIBUER UNE SUBVENTION POUR SA REALISATION.


L’intégration familiale

Un programme très important a été réalisé, qui n’aurait pas pu bénéficier aux mères et aux pères des enfants inscrits au centre sans le relais des femmes du secteur. L’attention s’est concentrée sur la mise en œuvre d’un processus de « Thérapie Communautaire ». Viviana Quintero, vice-présidente de Primavera, rejointe par un ami de faculté, Fredy Leal, ont animé des séances un samedi sur deux durant les mois d’avril, mai et juin. 6 à 8 femmes ont participé aux sessions.
Elles ont manifesté une grande satisfaction, notamment pour les rencontres, le réconfort, la réflexion, l’enseignement et l’appui qu’elles y ont trouvés.

Chaque session a comporté des moments importants où l’on encourageait une vision positive de la vie malgré les difficultés du moment. Peu à peu, les femmes ont commencé à raconter leurs expériences passées ou présentes, souvent partagées par les autres femmes qui spontanément se sont mises à relater leur propre expérience dans des situations semblables. Ainsi, chaque participante a pu mettre à profit les réflexions ou les conseils appropriés à la gestion de son cas particulier.


Au fil des sessions, de nouvelles attitudes sont devenus perceptibles, telles qu’une plus grande capacité d’expression, la satisfaction de rencontrer des personnes et des moments pour écouter et être écoutés, ce qui a, sans doute, apporté beaucoup à la qualité de vie des participantes. L’échange de savoirs renforce l’estime de soi dès lors qu’il existe un espace pour les mettre en valeur. De même, partager ses savoirs et ses expériences renforce les connaissances et offre des options d’actions pour chaque cas personnel. De plus, cela génère des réseaux de soutien et d’amitié entre les participantes en dehors de l’espace de la thérapie.


Projet de nouveau Siège

Le projet de la plus grande envergure et qui a demandé le travail le plus important cette année est sans nul doute est à relier à la recherche, la négociation et l’acquisition d’une maison destinée à devenir le nouveau Siège de Primavera dans le quartier. Grâce aux subventions de la Fondation Air France et de la Mairie de Paris, notre rêve a pu se réaliser. Nous avons ainsi pu acquérir un immeuble qui, même s’il est sera nécessaire de l’agrandir et de l’adapter, sera dans le futur un espace idéal pour développer les activités de notre Centre Socioculturel.

A la date du 31 décembre 2011, les plans et le projet architectural étaient définis (élaborés) et l’inscription du représentant légal de l’Association en Colombie était actée. Nous attendons désormais que le Ministère de la Justice colombien délivre le certificat d’existence de l’Association. Il permettra d’entériner le projet de construction et de recevoir des architectes la proposition globale des travaux de mise en adéquation en fonction des espaces nécessaires.


PHOTOS DES AUTRES ACTIVITES MARQUANTES

Visite de Nancy Perdomo de Terre des Hommes Suisse au Siège de Primavera pour un échange d’expériences entre les deux organisations.

Défilé local de la Fête du Travail le 1er mai Participation des jeunes de Primavera.


Atelier de musique et de photographie, animé par la violoncelliste Ellen Casey et Diego Fabian Romero. L’atelier a sensibilisé les enfants à la musique et à la photographie artistique.

Repas communautaire dans le cadre de la « Thérapie communautaire » avec les familles participantes et les membres de Primavera.


Carnaval pour la vie. Fondation Pepaso, Terre des Hommes Italie, avec la participation de Primavera.

Sortie pédagogique avec les enfants dans la réserve Humedal la Conejera. Grâce à la collaboration d’Adriana Patricia Rodriguez, étudiante en biologie de l’Université Nationale, ils ont participé à un atelier d’observation, photos et dessins sur la faune et la flore présentes dans la réserve.


PRIMAVERA - E.S.I. - 142 Boulevard Magenta, 75010 Paris. Tél. +33 6 09 42 95 53 - - Facebook
Association à but non lucratif régie par la loi du 1er juillet 1901.